Page d'accueil
Partager :
Menu

Le Musée d'Art Sacré

Le Musée d’Art Sacré
Tous les objets exposés appartiennent à la paroisse de St Lumine de Coutais. Certains sont classés ou répertoriés. Ils sont le reflet de la vie religieuse d'autrefois.

La chapelle Notre Dame du Châtellier

L'histoire de cette chapelle, aux dimensions modestes, semble remonter bien loin dans le temps, comme peut-nous le faire croire tout ce qui l'entoure. Il faut préciser que cet édifice a été érigé à l'emplacement même d'un ancien camp gallo-romain.

Sur la date de construction de cette chapelle, les avis sont partagés. Certains estiment qu'elle fut construite au temps des guerres de religion ou peu après, c'est-à-dire au XVIème siècle. Selon certains historiens, au contraire, elle remonterait à l'époque mérovingienne… Elle fut sans conteste le premier édifice religieux de la paroisse. On trouve au cours des siècles dans divers écrits, trace de son existence.

A l'intérieur, le retable, de style baroque, est en bois polychrome du XIXème siècle. La chapelle conserve également une Vierge en bois sculpté du XVIIIème, une sainte Marguerite foulant aux pieds le dragon également en bois peint et qui date du début du XIXème, ainsi qu'une statue de saint Jean-Baptiste de la même époque.

Depuis 1989, la commune a reconverti cette chapelle en un musée d'art sacré.


L'exposition d'Art Sacré

Tous les objets exposés appartiennent à la paroisse ou à la commune de St Lumine de Coutais. Certains sont classés ou répertoriés, ce qui atteste bien de leur très grande valeur…

Vous pourrez notamment découvrir :

  • Maître Autel style baroque : l'autel est présenté tel que l'imposait la liturgie du 19ème.
  • Statues : remarquables statues de Notre Dame du Châtellier et Ste Marguerite foulant aux pieds le dragon
  • Bannières : une bannière décorée d'hermines et de fleurs de lys du 18ème et une bannière de St Léobin du 19ème, le Saint patron de la paroisse
  • Croix : Croix en argent du 19ème
  • Ciboires et calices, dont celui du très célèbre Abbé Chevallier, recteur de la paroisse de St Lumine de 1764 à 1813 - rédacteur du cahier des doléances du clergé et député du même ordre (élu en 1789)
  • Navette en argent (1802)
  • Vêtements liturgiques : chasubles, étoles, etc…
  • Divers missels
  • Reliquaires
  • Chandeliers, candélabres, cierges…
  • Registres d'état civil : les plus anciens actes ont été rédigés en 1521… Ces registres nous sont parvenus intacts grâce à l'astuce de l'Abbé Chevallier qui les préserva des convoitises en les dissimulant dans une barrique après avoir soigneusement démonté puis remis en place le fond.
Le musée d'Art Sacré est ouvert une fois par an lors de la journée du patrimoine, au mois de septembre.
Haut de page
Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes